gisela-carolina-753303-unsplash

Curl Talk - Reihanéh

Reihaneh

J’ai les cheveux bouclés et je les assume depuis mon adolescence, même si j’ai été attirée par le lissage de temps à autre, de façon ponctuelle.

Les moments clés qui m’ont marqués sont les suivants :

Je travaillais dans un cabinet d’avocat, (étant moi même avocate). J’assumais complétement mes cheveux, je n’avais pas les mêmes boucles qu’aujourd’hui car mes soins n’étaient pas adaptés. Un autre avocat m’a alors fait venir dans son bureau pour me demander de me lisser les cheveux, au motif que « ça m’irait mieux, c’est plus propre »… J’ai alors répondu que non, j’ai prétexté un manque de temps. Son assistante s’est invitée dans le bureau ( elle avait 3 cheveux sur le caillou sans prétention aucune), et m’a dit qu’elle me les lisserait au travail si je ramenais un lisseur!! Bref, n’ayant pas ma langue dans la poche, je me suis défendue, cela a pris des proportions énormes, pour qu’au final il s’excuse de ses remarques déplacées et comprenne qu’il était allé trop loin.

Dans le même ordre d’idée, une collègue m’a demandé un jour « en fait toi tu te coiffes pas le matin quand tu te lèves c’est ça? ». Bref, la vie n’appartient pas qu’aux cheveux lisses, calmez calmez.

L’ex copine de mon frère m’a également dit de désépaissir mes cheveux, car j’avais une masse importante. Aujourd’hui, les gens prennent des compléments alimentaires pour avoir une masse de cheveux. By the way, elle m’avait aussi conseillé d’affiner mes sourcils. Kim K n’était pas encore dans la tendance, c’était en 2007.

Ayant l’esprit de contradiction, ce type de remarque m’a boosté à entretenir mes cheveux bouclés, les assumer encore plus et d’entraîner mes copines à assumer les leurs. J’avoue que la chaîne des Revolution Hair m’a aidée aussi dans ce sens, surtout à comprendre que finalement, nos cheveux font partie de notre identité. Si nous n’assumons pas nos cheveux, nous n’assumons pas notre personne et notre identité. C’est donner le bâton aux autres pour se faire battre finalement.

En résumé, tous les cheveux sont beaux, les cheveux rares sont encore plus beaux Et quand on les assume, eh bien les autres arrivent même à nous envier notre chevelure.

Retour haut de page preloader